Testé pour vous : la Stevia

Publié le par SeraphinaPekala

Alors dans la série "explorations culinaires", voici THE produit dont on parle en ce moment. THE produit miracle, paraît-il, sensé être bon à la fois pour notre ligne et notre corps. De par ses propriétés édulcorantes, il remplace l'aspartam (montré du doigt car suspecté d'être cancérigène) et donc le sucre (qui, comme chacun sait, fait grossir et est mauvais pour la santé s'il est consommé en trop grandes quantités). Pour ma part, j'avoue user de l'aspartam sans doute depuis qu'il a été mis sur le marché et à peu près pour tout :  à l'origine dans un but amincissant et finalement par automatisme. Autant dire que si cette molécule a réellement des aspects cancérigènes, je dois être vérolée jusqu'à la moelle.

 

Mais toujours est-il que la semaine dernière, tournicotant dans les rayons de mon magasin bio préféré, j'ai entendu le maître des lieux - auquel je contribue à assurer sans aucun doute une retraite dorée - vanter de manière convaincante les mérites de la Stévia à une cliente. Je me suis donc approchée... et, en bonne tête de gondole que je suis parfois, me suis laissée tenter.

IMG 4113

 

Et  zou, 12€95 dans le panier.

Pas donné, le flacon de produit miracle, mais il est sensé contenir l'équivalent de 5 kilos de sucre. La version sucrettes en contient à peu près autant, mais je lui ai préféré la version liquide après que mon nouvel ami et moi soyions tombés d'accord pour la trouver plus pratique.

 

De retour au logis, j'ai balancé illico à la poubelle le briquet de C*****el, dans un grand élan purificateur. Puis ai rangé mon flacon de Stevia au premier plan du placard de la cuisine, entre les thés et les chocolats, étiquette bien en évidence.

 

A la fin du dîner, je me suis préparé deux petits bols, un avec des fraises, un autre avec des petits suisses, et ai sorti fièrement mon flacon. (Certes, vous me direz que  j'aurais pu mélanger fraises ET petits suisses, mais bon sang, on expérimente ou pas ?) J'ai donc agité fébrilement ma bouteille - c'est écrit dessus : "agiter avant emploi" - sous l'oeil indifférent de l'Homme habitué à voir régulièrement apparaître à sa table de nouveaux trucs (tant que ce n'est qu'à sa table et pas dans son assiette, il s'en moque).

 

Bref, voilà, premier jet de Stévia sur les fraises. Déjà, performance pas évidente : la Stévia liquide est en fait de la poudre diluée dans de l'eau, et les 2-3 premières gouttes qui sortent ne sont en fait que... de l'eau. Pouvoir sucrant zéro, cela va sans dire. Après une nouvelle agitation fébrile et en appuyant un peu plus fort sur le flacon, j'ai obtenu un précipité blanchâtre pas très ragoûtant ... mais pas pire que l'aspartame, je dois dire. Vite, j'ai mélangé mes fraises et j'ai goûté. Ne sentant pas vraiment de différence avec les fraises nature, j'en ai remis une giclée. Verdict : un goût relativement sucré... mais aussi qui rappelle relativement la réglisse. Bof.

 

Suite de l'essai sur les petits suisses... et mêmes impressions.

 

Bilan : pas très économique (j'ai beau être nulle en maths, je pense qu'à raison de 2-3 giclées pour un petit bol on est loin des 5 kilos d'équivalent sucre promis). Et surtout, un arrière-goût très très présent... qui est même plus qu'un arrière-goût... et qui, quand on n'aime pas du tout la réglisse, est tout de même gênant. Je ne suis donc pas convaincue du tout. Et je pense continuer à consommer du C******el, cancérigène ou pas - qu'est-ce qui ne l'est pas, de toutes façons ?  L'arrière-goût de l'aspartam, au moins, je m'y suis habituée.

 

Signature

Publié dans Infos produits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eva 10/08/2010 22:07



comme toi, je n'adhère pas à la Stevia


en revanche, l' HERMESETAS c'est top !
c'est un édulcorant qui résiste à la cuisson (mais va très bien pour sucrer les yaourts). Je l'ai sous forme liquide. Pas donné ... mais il fait très longtemps (au début, j'en mettais trop)
10 gouttes = 1 morceau de sucre


mais bon ... toi, tu n'en as pas besoin : tu es belle tout plein


bisous



linou 21/07/2010 23:52



Je viens de découvrir le stevia (par l'intermédiaire de ma belle-mère...), je lui trouve aussi un arrière-goût un peu bizarre... et j'avoue qu'après une semaine d'utilisation (dans petits
suisses, yaourts, ou fromage blanc) j'en suis un peu écoeurée et j'ai été acheté pour la première fois du C.....el (mais à moitié prix en achetant la marque magasin...), et ben, c'est meilleur
!!!



mimilettescrap 21/07/2010 10:23



Trop drôle ton test stevia, peut-être devrais-tu l'essayer en poudre et sucrette, je t'assure ne pas avoir été déçu de son goût, et je la préfère de loin au c.....el . Bref, je suis contente de
te voir évoluer dans un tout autre domaine et encore plus quand tu afficheras enfin cette recette que j'attend avec tant d'impatience depuis des mois, un petit (gros) indice : mousse de
citron  crop Saint Quentin. A très bientôt, d'ailleurs à l'automne puisque tu viens dans mon association de scrap perdu dans la pampa ardennaise ( Les petites armoises ) PS: prend ton GPS




Christelle LM 19/07/2010 12:16



Je l'ai testé aussi, mais en poudre, tombée dessus par hasrad chez C..f..r Mkt. C'était présenté en dosettes. Mêmes impressions que toi, un arrière-goût très présent à froid. C'est plus discret à
chaud, oui je sais je sucre mon thé, sacrilège ! Mais dans l'ensemble, suis pas convaincue non plus. Je préfère mettre moins de sucre, mais du vrai sucre. :) Merci pour ce test qui confirme que
je ne suis pas une psycho-rigide des sucrette mais une fille au palais sensible (lol).



SeraphinaPekala 19/07/2010 12:19



Je préfère mettre moins de sucre, mais du vrai sucre. :)


> Voilà, j'allais le dire aussi !



flo 19/07/2010 09:59



Un très grand merci Flo !!! j'avais l'intention d'essayer ce truc dont on parle tant dans la presse depuis quelques temps, ton article m'épargne de le rechercher, de l'acheter, de le goûter
et de le mettre à la poubelle (parceque moi j'aime pas du tout du tout le goût de la réglisse... surtout dans les fraises....) !!!!


Super ton nouveau blog  "d'utilité publique" :-)