Végétarisme, végétalisme et véganisme (1): distinctions

Publié le par SeraphinaPekala

 

 Le sujet ne passionne peut-être pas le plus grand nombre de mes lecteurs. Mais à en juger par les réflexions que je lis ou entends un peu partout, il ne laisse pas indifférent. Je reviendrai une autre fois sur la difficulté qu'il y a à affirmer ses opinions - louables, à mon sens, mais encore trop marginales - dans une société pas toujours prête à les accueillir favorablement. On pourrait d'ailleurs en dire autant de toute différence, qu'elle résulte ou non d'un choix personnel... et je ne suis certes pas la première à m'en rendre compte. Mais pour l'heure, tâchons de clarifier un peu la question "VEGE" !

  

Le terme "végétarien" est devenu, dans le langage courant, un terme générique qui désigne à la fois les végétariens et végétaliens (autrement dit des bouffeurs de graines ) . Pas étonnant que la plupart des gens aient du mal à s'y retrouver... et qu'on assiste parfois à des discussions passionnées sur ce que DOIT ou PEUT manger ou non un végétarien. Mais en fait :

 

 

Les végétariens ne consomment aucune chair animale : ni viande, ni charcuterie, ni volaille, ni poissons, ni crustacés, ni coquillages. Ils ne consomment pas non plus de gélatine ou de fromages élaborés à partir de présure, car ils nécessitent la mise à mort d'un animal. Dans les faits, hélas, distinguer les fromages avec ou sans présure relève souvent du casse-tête.

 

(La présure est une substance naturellement présente dans l'estomac des jeunes veaux non sevrés : c'est elle qui  leur permet de digérer le lait de leur mère. On l'utilise en fromagerie pour faire cailler le lait, surtout dans les fromages à pâte dure. D'autres procédés existent, respectueux des animaux et tout aussi efficaces, mais l'industrie laitière s'y intéresse encore bien peu.)

 

Dans les faits aussi, certains "semi-végétariens" consomment du poisson mais pas de viande et se définissent pourtant comme végétariens. Tout n'est pas si simple... et c'est un peu à chacun d'agir selon ses choix, ses capacités, la profondeur de son engagement ou son expérience dans un tel régime. Végétarisme rime de toutes façons avec tolérance !

 

 

Les végétaliens ne consomment aucun produit d'origine animale : ni viande, ni poisson... mais aussi pas de miel, pas de lait, pas de produits laitiers, pas d'oeufs.

 

 

Les vegans vont plus loin dans ce principe et refusent toute exploitation des animaux, quelle qu'elle soit. Cela inclut non seulement leur alimentation (ils ont un régime végétalien) mais tout leur mode de vie : ils n'achètent pas d'articles en fourrure, en cuir, en laine ou en soie. 

 

"Mais pourquoi ?"

"Mais alors, ils mangent quoi ?"

... Rendez-vous bientôt pour la suite ! 

Publié dans Infos VEGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RISKA 06/10/2010 13:23



Merci beaucoup pour tous ces éclaircissements ! surtout continue, car ça m'intéresse.. Bisous



cécile 05/10/2010 19:11



Et toi dans tout ça tu te situes où?



SeraphinaPekala 05/10/2010 20:17



J'y viens, j'y viens !



Camille 04/10/2010 19:18



Franchement, je salue l'initiative des végétaRiens, car bien qu'y avoir songé maintes fois, je n'en trouve pas le courage ni la détermination. Je ne pourrais être que semi-végétarienne, car je ne
serais pas capable de me passer de poisson. Mais déjà, je n'achète plus de viande rouge (à part du saucisson...  ) et me contente d'un filet de poulet de temps à autres...
C'est aussi bien pour moi une question de santé qu'une question d'éthique.
Et je ne porterais jamais de fourrure ou même de cuir (mes chaussures, c'est du synthétique !!), et très rares sont mes vêtements en laine... Bref, je suis une quart-végétarienne