Végétarisme, végétalisme et véganisme (2): motivations et alimentation

Publié le par SeraphinaPekala

 

Pourquoi être/devenir végétarien ?

(par commodité, on va considérer ici que le terme est à prendre au sens large)

 

 

Pour reprendre la formule de Simone de Beauvoir, j'ai envie de dire (mais ça n'engage que moi) qu' "on ne naît pas végétarien, on le devient".

 

Bien sûr, il y a des cas où on est végétarien naturellement, dès la naissance :

  • soit par habitude familiale, parce que les parents ont adopté ce mode de vie et ont envie de le transmettre à leurs enfants,
  • soit pour des questions religieuses : les bouddhistes, les hindouistes, les mormons... sont végétariens, en totalité ou en partie. (Les chrétiens devraient l'être aussi, s'ils appliquaient à la lettre les paroles de la Bible.)
  • soit parce que c'est culturel : au Vietnam, par exemple, la gastronomie végétarienne est largement répandue même si elle n'est pas la seule.

  

Cela dit, je ne pense pas me tromper en disant que la plupart des végétariens le sont par un choix conscient :

  • pour des raisons éthiques, par respect envers les animaux : on l'oublie souvent, mais l'Homme n'est pas biologiquement programmé pour être carnivore ! (nous descendons du singe, non ? et les singes, ils mangent quoi ? CQFD)
  • pour des raisons de santé : ceci découlant de cela, une trop grande consommation de viande entraîne des troubles cardio-vasculaires (viande, lait , beurre ou fromage = graisses saturées et cholestérol). Il est scientifiquement prouvé que les végétariens ont une meilleure santé que les autres.
  • pour des raisons économiques : contrairement à l'idée populaire, on ne prend pas des forces uniquement en mangeant de la viande rouge (cette idée ayant vu le jour au lendemain de la guerre, dans les années 50, où la croissance a fait que tout le monde devait, idéalement, pouvoir s'offrir de la viande de boeuf). Céréales, légumineuses et pain comlet offrent autant de protéines que la viande... pour un coût bien moindre.
  • par goût, tout simplement : certaines personnes n'apprécient pas la viande, ou certaines viandes, ou le poisson.
  • pour des raisons écologiques : chacun sait maintenant que les élevages intensifs entraînent des gaz à effet de serre. (On a beaucoup ri de l'histoire des pets des vaches, mais ce n'est là qu'un facteur parmi d'autres les élevages polluent l'eau, les terres et consomment du carburant.)
  • pour combattre le problème de la faim dans le monde : les céréales produites pour nourrir les bêtes, si on décidait de les affecter directement à l'alimentation humaine, suffiraient très largement à régler les problèmes de famine en Afrique et ailleurs. Pour résumer, on peut dire que les petits africains meurent de faim uniquement parce que les occidentaux ne sont pas prêts à se passer de viande.

   

 

Qu'est-ce qu'on mange ?

   

C'est le genre de questions affolées auxquelles on est confronté lorsqu'on annonce la couleur !  

C'est aussi, je l'avoue, le genre de questions que je me suis posée une fois ma décision prise. Car dans l'esprit de bien des gens, le régime végétarien est très restrictif et peut se poser comme une équation simple :

 

VEGETARISME = VEGETAUX = LEGUMES

 (Comme quoi, ya du boulot !

 

Pour faire simple, disons que oui, légumes, mais pas que. En fait,

 

VEGETARISME = VEGETAUX AU SENS LARGE

 

 

Les protéines, on les trouve dans

  • certains aliments déja présents dans l'alimentation occidentale : les céréales (pain complet, boulghour, avoine, riz, pâtes....), les légumineuses (quinoa, lentilles, pois chiches, haricots secs....), voire les laitages.
  • et certains aliments méconnus en occident que l'on découvre peu à peu en exploitant les ressources du "placard" végétarien : le soja sous toutes ses formes (tofu, protéines texturées, "lait" et produits dérivés comme les crèmes dessert et autres), le seitan (gluten de blé qui se prête à de multiples préparations), les purées d'oléagineux (sésame, amandes...)... et encore plein d'autres choses.

Les végétaliens ou végans ne consomment ni miel, ni oeufs, ni produits laitiers. Ils remplacent ces derniers par des "laits" végétaux divers (lait de riz, de soja, d'amande... qui peuvent se boire tels quels ou s'intégrer dans toutes les préparations possibles) et par des "fromages" végétaux qu'on trouve dans les boutiques spécialisées.

 

J'ai trouvé sur le Net une pyramide alimentaire très simple et très bien faite : je prends la liberté de la poster ici et l'enlèverai si on me le demande.  

 

 

pyramide-800x600.gif 

Quant à la question qu'on me pose de temps en temps (où je me situe, moi), la réponse n'est pas si simple.... j'y reviendrai donc la prochaine fois !

A ciao.

Signature

Publié dans Infos VEGE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christelle LM 06/10/2010 22:53



Décidément j'apprécie de plus en plus ce blog culinaire "mais pas que"


Je pourrais presque dire que je suis née végétarienne dans l'âme (c'est pas pour te contredire hein ! lol). Mais évidement, je suis née dans une société "carnivore", c'est pas simple. Je n'ai
jamais aimé le poisson ni son odeur ni ses dérivés comme les algues. Et puis enfant j'ai cotoyé des animaux. Comme il est inconcevable pour la plupart d'entre nous de manger un chien ou un chat,
je ne peux me résoudre à manger un animal que j'ai vu vivant et aimé carresser. J'ai pris des cours d'équitation, hors de question de manger du cheval après ça. Gagné un lapin à la foire, terminé
le civet. Trait les vaches à la ferme, aidé à la tonte des moutons... La vie m'a fait regarder dans les yeux chaque animal succeptible de se retrouver dans mon assiette plus tard et j'ai fait mon
choix. Vers l'âge de 25 ans, la décision ultime fut évidente et facile, de toute façon il ne restait pas grand chose à rayer de la liste. :) Mais globalement le végétarisme m'a appris à
redécouvrir chaque aliment, affiner chaque saveur. Et non on ne mange pas QUE des légumes. On se fait livrer un petit balot de luzerne de temps en temps !



RISKA 06/10/2010 13:18



Extra ton article ! j'ai du retard dans mes lectures de blog donc va falloir que je m'y mette ! En tout cas, merci ! car grâce à toi, j'y vois déjà plus clair !
Bisous ma Flo !